Dans la vie, je ne suis pas du genre indécis : je sais ce que je veux. Enfin, la plupart du temps, en tout cas. Car pour les élections présidentielles qui se présentent cette année, je suis totalement incapable de dire à qui doit aller mon vote. Ni même si mon vote doit aller à quelqu'un ! Et je suis loin d'être le seul dans ce cas de figure. Récemment, j'ai en effet assisté à un incentive à Paris où j'ai discuté de ces élections avec quelques participants. Et j'ai découvert que pas mal de gens étaient eux aussi dans une impasse : ils distinguaient comme moi le côté crucial de ce scrutin, mais avaient un mal fou à choisir. A leurs yeux, aucun challenger ne pouvait vraiment prendre la tête de l'Etat. Fillon, qui se croit au-dessus des lois. Macron qui remue du vent à n'en plus finir. Hamon, qui est dans le parti socialiste depuis l'âge de 19 ans ! Marine, et ses idées d'un autre âge... Je ne peux que partager leur avis. En ce qui me concerne, ces candidats sont tout à fait insupportables. Et chacun d'eux fera beaucoup de mal au pays, s'il passe finalement. Les principaux challengers sont donc, de mon point de vue, hors de question. Du coup, je pense que je vais me pencher sur les outsiders auxquels les médias ne s'intéressent pas encore. Tous n'arriveront pas à recueillir les 500 signatures nécessaires, mais ils pourraient changer la donne de ces élections d'ici peu. En effet, lorsque les élections commenceront vraiment, l'égalité de temps de parole va rééquilibrer les choses, et ces gens-là auront là un créneau pour faire passer leurs idées. Ensuite, si beaucoup d'électeurs sont comme moi et ne veulent plus des politiciens professionnels, ces non-énarques pourraient trouver un électorat plus important qu'il n'y paraît. Comme l'a montré l'exemple de Trump, tout est possible, dans une élection ! Quoi qu'il en soit, cet incentive m'a bien plu. Voici le site de l'agence qui l'a mis sur pied, on ne sait jamais. A lire sur le site de ce incentive à Paris.